COMMENT UTILISER LA BOUTIQUE

1Identifiez vous ou créer un compte.
2Vérifier votre commande.
3Réglez avec Paypal ou CB

Si vous rencontrez un problème, faites le savoir en nous envoyant un e-mail à support [ @ ] bassclubparis.com . Merci!

HORAIRES SHOWROOM

Sur rendez-vous uniquement.
Veuillez prendre contact avec nous.

CREER UN COMPTE

*

*

*

*

*

*

 

Bassiste Magazine - Mai 2014

 

 

 

 

Bass Part - Mai 2014

Compte rendu de la Musik Messe de Frankfort

BassClubParis dans la presse

Voici les articles de presse mentionnant BassClubParis et ses produits !

Photos de la clinic Paul Lairat

Ambiance chaleureuse et sympathique pour ce premier événement chez BassClubParis. Une quinzaine de

personnes au showroom , le cadre toujours aussi cool.

 

Shopping à Frankfort

De retour de Frankfort avec quelques beautés, je ne résiste pas au plaisir de partager cela avec vous. En avant première et avant même d'avoir des fiches produit en bonne et due forme sur le site.

Pour le plaisir des yeux donc trois Marleaux ... et une MTD...

 

MBass touche, tête et centre de la table en Ebene de Macassar...

 

 

Consat avec une sublime table en loupe de Bubinga...

 

 

Et pour le fun, mais pas tant que ça en fait la Soprano...

 

 

Pour ceux qui ont scrollé jusqu'en bas, un bonus, une MTD 635, la première 6 cordes de BassClubParis, table en Ebène , c'est le modèle que joue Justin Raines... http://www.youtube.com/watch?v=gxG-JbZ2NOs

 

 

London Bass Show

Aux portes de Londres, l’Olympia gronde tôt le matin. Pas encore dix heures et une foule d’amateurs se presse devant l’entrée du salon. De temps en temps, une star ou un luthier traverse la file d’attente. Sourire, saluts décontractés et connivence simple, comme un avant-goût de ce qui attend à l’intérieur. Dès l’arrivée, on est pris par le jeu d’une jolie blonde qui déchire son groove en guise de comité d’accueil, on attrape son badge et c’est parti.

 

 

London. Le temple du rock et ici, au Bass Show, le rendez-vous des bassistes- amateurs, luthiers, distributeurs, tous confondus. Ambiance passionnée, rythmiques diverses en fond permanent, rencontres de personnages, une punkette  très active sur son stand, comme un remake de Paul Mc Cartney avec grosse mèche sur le front et moue indécise.

 

 

 

Partout la passion, l’intensité, le partage de l’instrument et de son jeu à travers de masterclass, des concerts, les allers et venues de stars  du métier et les échanges in et out, notamment au pub The Hand and the Flower, en face, l’annexe du Show.

 

Salon en deux partie, d'un côté les exposants, luthiers, distributeurs marques , avec finalement assez peu d'ampleur quand on connait les salons de Frankfort et Anaheim mais ouvert au public avec la possibilité et l'objectif d'acheter en direct un peu comme un magasin qui viendrait aux bassistes, pas mal. Et de l'autre le programme des masterclass impressionant , sans commentaires:

 

 

 

Du côté des marques présentées, éclectisme  et découvertes intéressantes. A côté des incontournables, Fodera, réprésentée par Joey et Jason ou Ritter sont représentées des marques européennes : Maruzevski (Pologne), Ortega (Espagne), Rikkers (Pays Bas), et anglaise Eve, ACG, Sims, Anaconda. A noter quand même l'absence de certains poids lourds comme Overwater ou Shuker.

 

Pour ma part, j’ai eu un coup de cœur pour deux marques découvertes au détour d’un stand :

Anaconda (UK), lancé l'année dernière par Andrew Taylor-Cummings

http://www.anacondabasses.co.uk/

 

 

et Sikkers ( Pays-Bas) , crée il y a 30 ans par Ferdinand Rikkers et Jaco Stuitje...

 

 

http://www.rikkersguitars.com/index.php?lang=en

 

En conclusion, c'est quand même extraordinaire d'avoir un salon dédié à la basse, avec autant d'instruments et de grands bassistes une fois par an ... Et chez nous ?

 

 

 

Aquilina et Lairat : premières photos

Les travaux avancent chez Sébastien Aquilina et Paul Lairat, livraison en vue, enfin ces sublimes instruments disponibles à Paris.

Dimanche 16 mars 16h, présentation de la gamme complète de Paul Lairat au showroom, inscription par email : jmnoir@bassclubparis.com

Voici les photos....

 

Paul Lairat : Misiya Standard Plus 5 cordes Flame walnut

 

 

 

Pau Lairat : Myra Standard Plus 5 cordes Myrthle Burl

 

 

Sébastien Aquilina : Trois manches pour deux corps...

 

 

 

Sébastien Aquilina : Bertone 5 , Table Ohia , corps en Aulne

 

 

 

Sébastien Aquilina : Bertone 5 , table Sycomore, corps acajou

 

 

Et quel sera la troisième basse ?

 

 

Photos des ROSCOE en fabrication

Premère commande de basses ROSCOE, première importation en France pour cette super marque de basse bien ricaine !

Et BOUM ! Les premères photos arrivent et piquent les yeux...

Petite devinette... laquelle est laquelle ?

Une Century, une SKB une LG...

Une table en érable ondé, une en loupe de séquoia (Redwood Burl) et une en Koa...

Allez, le vainqueur du quizz sera le premier à les essayer !

Chiche ! email : jmnoir@bassclubparis.com

 

 

 

 

 

 

Fodera : schéma de pré-amp

Commandes Custom

BassClubParis représente des marques françaises et américaines et en tant que tel peut traiter toute commande ad-hoc ou custom auprès de ses luthiers. N'hésitez pas à nous consulter même si la marque n'est pas présente sur le site. Nous sommes en effet en contact avec de nombreuses marques qui ne sont pas représentées dans notre stock.

Parmi les marques avec qui nous avons déjà travaillé citons :

- Brubaker

- Harvey Citron

- F Clef

- Human Base

- Ken Smith

- Laurus

- Leduc

- LeFay

- Mayones

- Nordy (Nordstrand)

- Pedulla

- Warrior

Meet Rob Allen

 L'atelier de Rob Allen se trouve a Los Angeles, rien de tel que le NAMM show pour prendre un jour de plus et passer le rencontrer. Au premier abord, dans un quartier industriel de LA, sur une énorme avenue, rien de très sexy... Voire même grande austérité...

 

Une fois la porte passée ouf ! Des basses ! Il est très rare, même chez les luthiers les plus importants de voir un stock d'instruments finis exposé et prêts à être essayés. Ici c'est une combinaison d'instruments en cours de finition , d'instruments historiques (parmis les premiers) et d'instruments finis prêts à l'envoi. Pour ceux qui ne sont pas familiers du travail de Rob, on a ici quasiment toute sa gamme. Un travail concentré sur 4 instruments : Mouse 30 , MB2 , Deep 4/5  et Solid 4, avec très peu d'options hormis bien sur la possibilité de fabriquer un custom comme chez tous les luthiers.

 

 

Rob travaille seul, avec un ou deux apprentis de temps en temps. Il sort 120 instruments par an grace à sa gamme tès simple et une organisation ultra rationalisée. Ici son poste de travail ou il est sur l'installation de cordes sur un modèle  Mouse 30. Oui, Rob mesure 1m90 donc quand il se penche sur son atelier c'est très photogénique :)

 

 

Quelques machines. A noter que les micros sont bobinés sur place à 100%.

 

 

Simplicité et efficacité sont les maitres mots...

 

Quatre formes de corps correspondantes aux 4 instruments proposés par Rob : Mouse 30 , MB2 , Deep 4/5  et Solid 4. Avec un stock de corps d'avance qui permet d'avoir des délais de livraison rapide et de laisser reposer les corps 6 mois après les étapes de découpe et d'assemblage avec la table.

 

 

Stockage très organisé , d'un côté les corps, de l'autre les manche, puis les tables , les touches... Rien à dire c'est impeccable !

 

 

Pour le plaisir une petite cours intérieure , avec un petit banc pour essayer ces instruments qui sont semi acoustiques et donc qui sonne d'enfer sans amplis. Gros kif en perspective un soir d'été sur la terrasse de BassClubParis...

 

 

Meet Michael Tobias

Michael Tobias fait partie des luthiers qui ont marqué l'histoire de la basse. Aux Etats Unis il est une légende vivante. L'un des tout meilleurs ! Après avoir démarré dans les années 1970 (son premier numéro de série date de 1978)  il est approché par Gibson en 1990 et vend sa société. Il produit à cette époque 150 basses par an et Gibson a de grandes ambitions.  Ce sont les grandes années folles pour tous les fabricants d'instruments avec des productions qui dépassent les 500 instruments chez les grands noms tels Pedulla, Alembic ou Fodera.

En 1992 , Michael et Gibson se séparent , les exigences de qualités de Michael n'étant plus remplies par les nouveaux instruments de série. A cette époque Michael vient s'installer sur la côte Est , au Nord de New York, à environ 2h de Manhattan. Région ou sont aussi installés Stuart Spector et Ned Stienberger, ses amis. Il fonde MTD, Michael Tobias Design.

Aujourd'hui, l'arrivée chez MTD est quelque peu surprenante !

 

 

Au milieu des forets du nord de l'état de New York, Michael a installé un atelier d'environ 80m2, juste a côté de sa maison. On est dans la pure tradition des luthiers artisanaux. La plupart d'entre eux travaillent à la maison ou presque.

 

 

Dans l'atelier, trois personnes : Michael Tobias , son fils Daniel et un employé John qui travaille avec Michael depuis 30 ans. Accueil chaleureux et famillial, Michael est un vrai gentil ! Toujours aussi passionné et fier de montrer son travail, ici une basse qu'il expédie au Japon.

 

 

Aujourd'hui, la production de MTD est d'environ 150 instruments par an. Elle est organisée par batch de 14 instruments pas mois. A la fin de chaque mois, les instruments sont expédiés et la production repart sur une nouvelle série. Tout est fait à la main, comme en témoigne la sciure de bois présente partout. La gamme MTD est très courte avec deux modèles principaux : les X35 (435,535,635) et la Saratoga (typée JB). 70% des instruments sont des 5 cordes avec une force reconnue dans les 6 cordes (635).

 

 

L'atelier est organisé de façon très simple et efficace. Stockage des formes , des différents types de bois.

Trois postes de travail...

 

Une visite très sympatique, chaleureuse et passionnante. A ne pas rater si vous passez par la côte Est et à réaliser en fin de mois , quand l'atelier est plein d'instruments quasi terminés !

 

HAUT DE PAGE
Panier Vide